Les meilleurs moyens de réduire l’inflammation ne se trouvent pas dans l’armoire à pharmacie mais dans votre alimentation au quotidien !  

Les inflammations chroniques ? Le lit de la plus part des maladies incluant les maladies auto-immunes MAI, les cancers, les pathologies cardio-vasculaires, l’obésité et la maladie d’Alzheimer.

Les causes de l’inflammation :

Votre système immunitaire s’active lorsque votre corps reconnaît un envahisseur : Un microbe, du  pollen, un produit chimique ou un antigène mal digéré. Cependant, l’inflammation peut persister et différents facteurs peuvent contribuer à l’entretenir : L’inflammation systémique de bas grade ISBG.

  • Le stress en excès, le manque d’exercice,
  • le surpoids,
  • la dysbiose (modification qualitative et quantitative de votre microbiote intestinal),
  • les prédispositions génétiques et
  • l’exposition à des polluants (tabac, pesticides, xénobiotiques, malbouffe)
  • Les maladies inflammatoires → Accélération du vieillissement prématuré de la peau, du système cardiovasculaire et augmentation des maladies liées à l’oxydation.

Si l’inflammation chronique persiste, une consommation continue de vos antioxydants (vitamines, Oligo-éléments) augmente pour protéger vos cellules de l’effet délétères des radicaux libres. (Ces derniers indispensables mais en excès peuvent devenir nuisibles → soleil, tabac, alcool, pollution et un taux de stress important)

Attention ! L’inflammation est salutaire pour réparer et éliminer les ennemis.

Agir à différent niveaux pour diminuer l’inflammation :

Les stratégies efficaces, personnalisé et précise de la médecine fonctionnelle :

  1. Empêcher l’entrée d’allergène à travers vos barrières : Antigènes associés à des protéines animales ou à des bactéries amies, qui ne devraient pas passer. Optimiser la digestion et renforcer la barrière intestinale : zinc, cuivre, mastication, réduire le stress
  2. Réduire intensité inflammatoire = Augmenter l’apport en oméga 3* (Rapport AA/EPA) trouvés dans les petits poissons gras. La curcumine lutte efficacement contre les inflammations chroniques (Cholérétique → attention si calcul biliaire).
  3. Rétablir ou restaurer la barrière intestinale avec des probiotiques, de la glutamine Etc.
  4. Limiter les dégâts oxydatifs avec des antioxydants (Bétacarotène, vitamine A, C, E, lycopène, anthocyanes, polyphénols)

*La qualité de vos membranes dépend de votre alimentation et de votre capacité à absorbé les bons gras (A défaut, les bons gras finissent dans la fosse septique !)

UN POINT IMPORTANT → Le déficit chronique de mastication est probablement l’initiateur de la plupart des pathologies ! Pr Castronovo

*Les oméga 3 ne sont pas des antiinflammatoires → La réponse  inflammatoire dépend de la qualité ou de la composition de vos membranes cellulaires en acide gras. Ce n’est pas en mangeant une sardine que ça ira !

Agir au niveau de l’alimentation au quotidien !

  • Limiter votre consommation d’aliments transformés, raffinés et de restauration rapide !
  • Réduisez votre consommation d’aliments à base de farine de blé en particulier le pain blanc → privilégiez le pain au petit épeautre pauvre en gluten en magasin biologique.
  • Supprimer le sucre sous toutes ses formes → pro-inflammatoire
  • Consommez des céréales entières : Quinoa, riz brun, légumineuses
  • Si pâte ? Les cuire al dente et les consommer avec modérations
  • Consommer des petits poissons gras: Sardines, maquereaux conservés dans de l’huile d’olive, saumon sauvage 300gr par semaine
  • Privilégiez les huiles de première pression à froid et biologiques riches en oméga 3 : Lin, cameline et chanvre à conserver au réfrigérateur, 2 càs par jour (ne pas chauffer).
  • Augmentez l’apport en fibre
  • Introduisez des oléagineux, noix, amandes etc.
  • Mettez de la couleur dans vos plats avec des produits biologiques autant que possible : Légumes colorés, baies, tomates, feuillez foncés (kale, épinards, blette) riches en antioxydants et en polyphénols.
  • Augmentez votre apport en crucifères (famille des choux) idéal pour optimiser la détoxification hépatique.
  • Buvez du thé vert de qualité
  • Limitez l’alcool et réduisez le stress
  • Consommez régulièrement du gingembre et du curcuma ou sous forme de supplément.

 

Des compléments permettent de lutter contre l’inflammation au naturel.

Une prise en charge globale en médecine fonctionnelle est nécessaire pour évaluer vos défenses immunitaires, les causes de l’inflammation et apporter un soutien précis et personnalisé pour réduire voire moduler l’inflammation et de ce fait stimuler votre propre système de défense antioxydant.

Des bilans biologiques spécifiques de médecine préventive viendront mesurer et objectiver les dérèglements des 3 principaux facteurs à l’origine de l’inflammation et du vieillissement cellulaire :

  • Les stress oxydant
  • L’inflammation de bas grade responsable de nombreuses pathologies
  • Les dysbioses intestinales (Troubles digestifs)

 

RDV Doctolib Laurence Fuhrmann Visio ou cabinet Brignais/Tassin